EnglishFrançaisPortuguêsEspañol

A quoi s’attendre du marché Brésilien

Données géographiques du Brésil

Superficie: 8 511 965 km² (quinze fois la France), 5ème rang mondial
Capitale: Brasilia
Villes principales: São Paulo, Rio de Janeiro, Belo Horizonte, Porto Alegre, Salvador de Bahia, Fortaleza, Curitiba, Recife, Belém, Goiânia
Langue officielle: Portugais
Monnaie: Real (1€ = 5,1 réaux)
Fête nationale: 7 septembre

Données démographiques

Population: 200 millions, 5ème rang mondial
Densité: 22 hab. / km2
Croissance démographique: 1,33%
Espérance de vie: 73,62 ans (69,7 ans pour les hommes et 77,3 ans pour les femmes)
Taux d’alphabétisation: 89%
Religion (s): catholiques (68 %) ; évangéliques (20 %)
Indice de développement humain: 0,73 (85e)

Environnement macroéconomique et financier:

Vulnérabilité de la croissance: Après une croissance de +4,6% en 2021 (contre une chute de -3,8% en 2020), les perspectives pour 2022 ont été revues à la hausse (autour de 2%), tirées par le dynamisme de l’activité au T1 2022 (rebond de l’activité dans le secteur des services et consommation privée). Les pressions inflationnistes demeurent cependant une source d’inquiétude ayant déjà conduit au rehaussement rapide du taux directeur (+ 1125 pbs depuis mars 2021) à 13,25% en juin. Le rebond durable de la consommation privée (68% du PIB) restera par ailleurs conditionné à l’amélioration du marché du travail et à l’évolution de l’inflation dans les mois à venir. Le soutien budgétaire à l’économie est également plus limité, mais le gouvernement met en place des mesures de soutien au pouvoir d’achat.

Vulnérabilité des comptes publics:

Avec la réduction des mesures d’urgence mise en place en 2020 et le rebond du PIB, le déficit et le taux de dette publique se sont réduits en 2021 En 2022, le solde primaire continue de s’améliorer avec un excédent à +1,4% du PIB en mars 2022 (contre un déficit de -8,7% du PIB en mars 2021), ainsi que le solde nominal consolidé: -3,1% du PIB (contre -12,7% du PIB en mars 2021). Dans ce contexte, la dette publique est en baisse à 78,5% du PIB en mars 2022, selon la méthodologie de calcul de la banque centrale brésilienne. L’approbation du « PEC 23/21 » qui modifie notamment le mécanisme d’ajustement annuel du plafond des dépenses « teto des gastos », ainsi que les mesures de soutien à la consommation et des nouvelles hausses des dépenses envisagées par le gouvernement (contexte électoral) est cependant susceptible de peser sur l’évolution des finances publiques dans les mois à venir.

Vulnérabilité extérieure:

Le niveau de vulnérabilité externe demeure relativement faible au Brésil. Les entrées d’IDE couvrent largement le déficit courant. Les réserves en devises demeurent élevées (362 Mds USD en mai 2022) et couvrent la totalité de la dette externe brésilienne (hors prêts intra-entreprises et créances détenues par les non résidants, mais émises et remboursées en BRL). La monnaie brésilienne a eu par ailleurs tendance à se réapprécier depuis le début de l’année, favorisée par l’amélioration du solde courant, le durcissement de la politique monétaire, le regain d’intérêt des investisseurs pour le pays, ainsi que la perception d’une baisse du risque souverain dans un contexte d’amélioration des finances publiques.

Vulnérabilité du secteur bancaire:

La rentabilité des banques est revenue à son niveau d’avant pandémie au S1 2021. Le secteur bancaire reste sain et bien capitalisé et ne présente pas de risques pour la stabilité du système financier brésilien.

Stabilité socio-politique:

Les prochaines élections législatives et présidentielles auront lieu en octobre 2022. La liste définitive des candidats (12 à ce stade) devrait être annoncé d’ici le 5 août prochain. L’ancien président Luiz Inacio Da Silva (Lula) ainsi que l’actuel président Jair Bolsonaro sont en tête des derniers sondages.

Climat des affaires:

La persistance d’une grande complexité fiscale, et l’absence de réformes ambitieuses en matière d’amélioration du cadre des affaires pénalisent le climat des affaires brésilien.

Environnement et politique du climat:

Vulnérabilité climatique: Critiqué sur la scène internationale pour sa politique environnementale, le président Bolsonaro a annoncé (avril 2021) un objectif de neutralité carbone à l’horizon 2050, soit 10 ans plus tôt que prévu initialement et d’éliminer la déforestation illégale à l’horizon 2028. Le gouvernement a aussi publié (mai 2022) un décret qui instaure un cadre pour la création d’un marché règlementé du carbone au Brésil.

Secteur de l'économie